Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



les travaux reprennent...........

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les travaux reprennent...........

Message par lili le Lun 27 Avr - 22:20

http://www.midilibre.com/articles/2009/04/17/20090417-BEZIERS-Ca-y-est.php5
Édition du vendredi 17 avril 2009
Ça y est...
Ça y est... Avec trois mois de retard sur le planning initial - la faute à la crise et à l'organisation de chantier -, les logements commercialisés par le constructeur Piera vont pouvoir s'élever à partir du 4 mai au-dessus du deuxième niveau des commerces, sur le chantier de l'Hours.
Piera a choisi l'entreprise Fondeville pour le gros oeuvre, à l'instar de la Sebli et de la Socri, pour les parties bureaux et commerces. Eiffage, marasme du BTP oblige, a bien essayé de revenir dans la partie pour empocher le marché, mais l'assurance de pouvoir s'adresser à un seul responsable en cas de pépin pour tout le gros oeuvre de l'ensemble du projet a été la plus forte. Qu'il s'agisse des fondations ou des niveaux supérieurs, si des malfaçons étaient repérées, on n'aura pas à savoir si c'est l'entreprise





cachePubVide('pubCarreEdit');
en charge du bas ou celle du haut qui est à l'origine des dégâts : Fondeville assumera ses responsabilités.
Elle a en tout cas pris ses précautions : des résurgences d'eau ayant été identifiées à l'origine, le choix de parois moulées a été retenue pour la construction de l'édifice. Du costaud, donc, pour un paquebot bien ancré dans le sol de l'ancienne friche.
Voilà en tout cas l'un des arguments développé par la commerciale de Piera à Béziers, Virginie Bonhomme, et son responsable Christophe Tosi, pour convaincre les clients de l'achat en or qu'ils s'apprêtent à faire.
Et si nous avions évoqué (Midi Libre du 3 avril) « seulement 17 réservations fermes sur 62 logements » à la vente, Piera voit le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide : « On a eu un plan social en 2008, changé trois fois de boss en un an, tout a été bloqué, ça a retardé la commercialisation, rappelle Christophe Tosi. Elle n'a réellement commencé qu'au mois de novembre dernier, en pleine crise. On est aujourd'hui effectivement à 17 réservations, mais il n'y a pas un programme qui fasse trois ou quatre réservations par mois.
»
« En cinq mois, on est au quota pour faire notre première tranche », rajoute Christophe Tosi. Précisons que Piera a dû découper son opération en deux tranchespour obtenir une garantie bancaire d'achèvement. L'opération est donc désormais finançable, et les travaux peuvent commencer.
Piera a hâte : il lui faut pour l'instant imaginer la réalisation de ces logements, au-dessus de bâtiments commerciaux qui sont déjà construits. Et c'est d'ailleurs l'une des difficultés de l'exercice de vente, sans appartement témoin à montrer : « Je ne suis pas sûre que les Biterrois soient fans de l'achat sur plan, ce n'est pas comme à Paris », explique Virginie Bonhomme.
Mais, pas à court d'arguments commerciaux (lire ci-contre), elle y trouve un avantage : « Comme rien n'est encore construit, les gens peuvent nous demander des ajustements intérieurs, des modifications, qui ne seront bientôt plus possibles ».


Arnaud BOUCOMONT

lili

Messages : 165
Votes : 92
Date d'inscription : 20/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum