Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



Macro-économie : les cycles de Kondratieff

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Macro-économie : les cycles de Kondratieff

Message par admin le Jeu 5 Nov - 16:54

Nous l'avons évoqué sur le forum, le buzzimmo a dédié un article à ce cycle :

Les cycles de Kondratieff
Il est courant de subdiviser le cycle en quatre saisons ou périodes. Durant les trois premières saisons du cycle, le système économique se voit peu à peu saturé en dettes qu’il faudra purger durant la quatrième saison ou hiver de Kondratieff. Chaque cycle complet dure entre 40 et 60 ans. La grande dépression des années 30 était ainsi un hiver de Kondratieff.

Le Printemps : la renaissance de l’économie (1949-1966)
Lorsque le cycle de Kondratieff commence (Le cycle actuel a commencé en 1949 avec le début du printemps), la dette a été nettoyée de l’économie pendant l’hiver précédent. Le sentiment général dans la population est une grande crainte du retour de la dépression. Durant cette phase, on paye donc comptant. Durant cette phase de monté en puissance de l’économie, certains commencent à emprunter de l’argent pour leurs achats principaux (logement). Enfin, les entreprises empruntent pour se développer et répondre à la demande.

L’été : l’épanouissement de l’économie (1966-1982)
Pendant l’Eté, les emprunts s’accélèrent, au fur et à mesure que la confiance croît. Les sociétés s’endettent maintenant tout à fait lourdement pour développer leurs activités et répondre à la demande toujours croissante. Ainsi, l’emprunt est destiné à une cause valable, parce qu’il va servir à développer le secteur des biens d’équipement. Quand la récession frappe, à la fin de l’Eté et que les taux d’intérêt montent en flèche, les banques centrales prennent peur et réduisent les taux de refinancement inter-bancaires (Crise inflationniste). Elles injectent ainsi des liquidités dans le système bancaire afin de rétablir l’économie.
Cette politique provoque en réalité le démarrage de l’endettement des consommateurs. La raison en est simple, les entreprises se sont déjà massivement endettées tout au long de l’été, elle n’ont donc plus besoin de financements. Comme les consommateurs ont les emprunts à disposition, ils ont ainsi l’argent supplémentaire avec lequel faire des achats. Ces comportements entraînent un redémarrage de l’économie et des marchés actions. Ainsi, les consommateurs assez tôt au cours de cette nouvelle phase d’expansion placent de l’argent en bourse.
Tout est alors en place pour commencer la troisième phase du cycle.

Remarques sur les deux premières saisons
Les deux premières saisons peuvent être associées au cycle des prix. Celui-ci correspond à l’évolution démographique. Lorsque les jeunes sont les plus nombreux dans une population, ils imposent des politiques inflationnistes favorables à la consommation au détriment de l’épargne et des actifs financiers. Ce phénomène perdure jusqu’au déclenchement de la crise inflationniste.
Lorsque ces mêmes classes d’âge vieillissent, elles imposent un revirement complet, favorisant cette fois l’épargne et les placements financiers, au détriment de la consommation. Ces éléments caractérisent les deux dernières saisons du cycle. Enfin, cette attitude permet de reconstituer le stock de capital qui va nourrir la vague ascendante du cycle long suivant.

L’automne : (1982-2007)
L’entrée dans l’automne est identifiable par la survenue de quatre événements. Ces quatre événements se sont produits entre 1980 et 1982 (Crête sur les taux d’intérêt, crête sur les matières premières, récession et le marché baissier des actions). Ces quatre événements se produisent une et une seule fois par cycle. Ils ont été observés également entre 1920 et 1921 et aussi en 1864 et en 1816. L’entrée dans l’automne signe également le démarrage du plus grand marché boursier haussier jamais observé à l’échelle d’une vie humaine, de même que probablement le plus grand marché haussier des obligations et de l’immobilier. Cette phase se caractérise par la saturation complète de l’économie en dettes (États, Entreprises et particuliers).

L’hiver : La destruction de la dette (2007- ?)
Le point haut du grand marché actions haussier d’automne signe l’entrée dans l’hiver. L’hiver est la phase du cycle durant laquelle la dette va être éliminée, par la banqueroute des acteurs économiques (banques, institutions financières, grandes entreprises, ménages, Etats…) et par la déflation des actifs, salaires, biens et services.


admin
Admin

Messages : 952
Votes : 445
Date d'inscription : 01/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pierreafeu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Macro-économie : les cycles de Kondratieff

Message par phil le Ven 6 Nov - 19:04

L'hiver va être rude ....

phil

Messages : 102
Votes : 50
Date d'inscription : 04/07/2008
Age : 64

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Macro-économie : les cycles de Kondratieff

Message par admin le Ven 6 Nov - 19:12

c'est rigolo c'est le mm commentaire que sur lebuzzimmo

admin
Admin

Messages : 952
Votes : 445
Date d'inscription : 01/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pierreafeu.net

Revenir en haut Aller en bas

Re: Macro-économie : les cycles de Kondratieff

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum