Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 
Netvibes 
Bloglines 



La Crise : Warren Buffett, le messie milliardaire d'une Amérique désemparée

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Crise : Warren Buffett, le messie milliardaire d'une Amérique désemparée

Message par admin le Mar 14 Oct - 12:31

Warren Buffett n'aime pas s'éloigner de sa vieille maison d'Omaha. A 78 ans, le multimilliardaire américain préfère faire "ses coups" en Bourse depuis sa ville natale, dans l'ouest des Etats-Unis. La technique est toujours la même. Dans l'heure qui suit, le "papy" de la finance, idole de Wall Street, s'en explique aux chaînes de télévision américaines, ABC, Bloomberg et surtout CNBC, par téléphone. Depuis quelques semaines, ces coups de fil sont devenus presque quotidiens. La Bourse de New York craque, l'indice Dow Jones a perdu 30 % depuis un an, les traders s'affolent... alors Warren Buffett achète. "J'aime bien dépenser mon argent, et moins les actions sont chères, mieux c'est", a-t-il expliqué sur CNBC le 1er octobre. .../...

"IL NE S'EST JAMAIS TROMPÉ"


Mais peu importe. Aux Etats-Unis, tout le monde veut croire à la légende, au "bon sens paysan" de l'homme d'affaires, à son flair infaillible. Chez Goldman Sachs, son investissement a été quasiment perçu comme un don du ciel. Depuis quelques semaines, les banques de Wall Street tombent les unes après les autres. Chez Goldman Sachs, les golden boys tremblaient aussi. Alors quand Warren Buffett a osé mettre de l'argent dans leur banque, ils ont été soulagés. Pour eux comme pour toute l'Amérique, cela signifie que l'établissement va s'en sortir. "Jusqu'ici il ne s'est jamais trompé, et c'est un peu le seul", atteste l'un d'eux. "Il ne lui a pas fallu plus de cinq minutes pour comprendre que le plan Paulson allait fournir du boulot à Goldman Sachs pendant dix ans", analyse l'économiste français Jacques Mistral. ../...

Tout ce qu'on raconte sur M. Buffett est donc vrai. L'homme le plus riche du monde ressemble à un papy américain gentiment farfelu. Avec ses costumes mal taillés, ses grosses lunettes et ses bretelles d'un autre âge, il conduit seul sa vieille Lincoln, immatriculée "Thrifty", pour dire "économe". Econome, il le serait même de plus en plus. Surtout depuis qu'il a décidé de léguer l'essentiel de sa fortune (85 % !) à des associations caritatives, en particulier à celle de son ami Bill Gates. Car Warren Buffett a trois enfants, mais aussi un principe : "Une personne très riche doit laisser suffisamment à ses enfants pour qu'ils fassent ce qu'ils veulent, mais pas assez pour qu'ils ne fassent rien."

Claire Gatinois

Et oui la crise profite aux plus riches, au détriment des petits porteurs, a qui l'on a vendu des actions, PEA et autre subprimes...encore une fois

Source Le Monde.fr

admin
Admin

Messages : 952
Votes : 445
Date d'inscription : 01/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pierreafeu.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum